Textes tristes d'amour

Texte pour exprimer sa tristesse, texte amour triste, texte de tristesse, texte d'amour touchant, texte amour perdu, texte triste sans toi





Et puis avec le temps, je t'ai effacé de ma vie comme on efface une boite de réception pleine.


Même avec toute la magie du monde, on ne peut réparer un cœur brisé qui refuse d'accepter la réalité.


Je sens ton odeur, je vois ton sourire, mais il m'arrive d'oublier le son de ta voix


A cet instant même, il n'avait pas réalisé qu'il allait l'aimer d'un amour si fort et si puissant qu'il pourrait embraser la terre entière.


Il se dit qu'un jour, ils reviendront l'un vers l'autre, il ne peut en être autrement quand on aime autant quelqu'un.


Ils lui ont dit qu'il s'en remettrait, ils lui ont dit qu'il trouverait une autre fille avec qui il serait heureux. Et pourtant, il ne s'en est jamais remis.


Je t'aimais car, à mes yeux, tu étais ma perfection dans tes imperfections.


Et je suis encore au sol à me demander comme je vais bien pouvoir me relever, comment je vais bien pouvoir surmonter toute cette douleur.


Je crois qu'au fond de moi, je l'ai toujours su. Je n'étais qu'un grain de sable dans ton désert, alors que tu étais pour moi bien plus que ça, tu étais l'océan et la mer, le feu et la glace. Tu étais un tout. Un monde entier.


Je me suis perdu dans la contemplation du ciel en voulant regarder de trop près les étoiles qui brillaient dans ses yeux.


Et malgré tout ce qui a pu se passer entre nous, il est étonnant de constater à quel point ton absence me fait du mal.


Puis le temps est passé entre nous deux, séparant nos chemins avec une facilité déconcertante.. Et bientôt, sans nous en être rendu compte, nous étions déjà à des années lumières l'un de l'autre, devenant deux étrangers ayant un même passé lointain.


Et chaque fois que nos regards se croisent, je résiste à l'envie de te sauter dessus pour te demander pourquoi t'as fais ça, pourquoi t'es devenu celui que tu es aujourd'hui.


Notre première histoire d'amour aura toujours comme un goût d'éternité à nos yeux.